Quand prendre sa retraite de chef d’entreprise ?

ParMathilde Schmitt

Quand prendre sa retraite de chef d’entreprise ?

L’âge est un facteur qui détermine l’évolution, la responsabilité et la pleine maturité de l’espèce humaine. Cette variable quantitative est déterminante dans la carrière d’un individu. Alors, vous vous demandez sûrement à quel moment le travailleur doit prendre la décision de s’accorder une retraite lorsque vous êtes à votre propre compte. Cet article vous propose des détails sur la retraite.

À quel moment prendre sa retraite en tant que chef d’entreprise ?

Les dispositions légales et les instances qui organisent le travail dans chaque pays mettent en place ou fixent la barre de l’âge auquel vous allez à la retraite. Si cette disposition est relative à chaque État ou encore à l’âge auquel vous avez commencé par servir dans la fonction publique, il faut dire que c’est un peu particulier dans les privés.

D’abord, il faut avoir l’âge minimal pour partir en retraite lorsque vous êtes chef d’une entreprise. Déjà à 45 ans vous pouvez commencer par négocier les conditions de votre retraite auprès des organismes spécialisés. Mais lorsque vous êtes dans votre 62e année, il est conseillé de prendre votre retraite. On remarque à ce niveau que ce n’est pas le nombre d’années que vous travaillez qui est mis premièrement en avant.

 

Vous devez vous demander si vous avez assez cotisé pour aller en retraite et ne pas rencontrer des difficultés. Les organismes responsables des préparatifs de la retraite des fonctionnaires n’étant pas les mêmes que pour les privés. Même si certaines lois s’appliquent à tous travailleurs, le nombre de trimestres réalisé est à prendre en compte pour les chefs d’entreprise.

Si les deux conditions (l’âge et une bonne préparation des moyens) sont respectées, alors vous méritez de prendre une retraite professionnelle tranquille. La première raison est que vous évitez que le travail devienne une aliénation pour vous ou que vous n’êtes plus assez productif et dynamique. Pour un chef d’entreprise, vous ferez un bon conseillé pour les jeunes, même en étant chez vous.

Comment bien préparer sa retraite en tant que chef d’une entreprise ?

La retraite, à l’instar du travail, est une question d’organisation. Et donc, il faut s’apprêter à vivre de façon différente sans certains avantages. Pour ce faire, vous devez connaître le fonctionnement de votre entreprise et les organismes auprès desquels vous cotisez pour votre recherche. Il s’agit des interlocuteurs comme ceux de l’assurance vieillesse ou encore ceux de la retraite complémentaire. Ensuite, si vous avez la possibilité vous pouvez racheter des trimestres. Cela vous permet de compléter votre retraite avec 12 trimestres. Aussi, il faut penser à faire la récapitulation au niveau de votre relevé de situation. C’est très important pour jouir après de vos droits de retraite.

Les avantages de la retraite pour un chef d’entreprise : entre statut et forme de retraite

Pour bénéficier des avantages de la retraite lorsque vous êtes chef d’entreprise, vous devez savoir choisir dès maintenant le statut de votre entreprise. En effet, l’avantage fiscal est ce qui intéresse plus les chefs d’entreprise lorsqu’ils vont à la retraite. Mais avant de profiter de ces avantages, il faut savoir opérer les bons choix dans sa carrière. Cette opération se repose beaucoup plus sur le statut.

D’abord, le chef d’entreprise peut opter pour un statut indépendant. Ce qui fait de lui un travailleur non-salarié lorsqu’il respecte certaines conditions. La première est de choisir la nature de l’entreprise. On peut citer à ce niveau les entreprises unipersonnelles à responsabilité limitée (EURL), les entreprises individuelles à responsabilité limitée (EIRL). C’est aussi valable lorsque le chef joue le rôle de gérant majoritaire d’une société à responsabilité particulière (SARL) ou un associé d’une société en nom collectif (SNC).

Ensuite, lorsque le chef d’entreprise a le statut d’assimilé salarié il doit être soit un gérant minoritaire ou égalitaire d’une SARL ou bien il est président ou dirigeant de société anonyme (SA) ou de société par actions simplifiée (SAS). L’avantage de ce statut est que le chef d’entreprise bénéficie de certains forfaits et exonérations.

Enfin, en fonction de votre activité professionnelle, vous devez choisir le statut en fonctions des avantages, mais également des charges qui ne sont pas prises en compte par l’entreprise pendant votre retraite (pour allez plus loin)

À propos de l’auteur

Mathilde Schmitt author